En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Avec 5,2 millions d’entrées la Chine devient le 2ème marché d'export des films français

CHIFFRES CLES
17 novembre 2014

Le CNC vient de publier son étude annuelle sur l’exportation des films français. Si le bilan de l’exportation en 2013 est mitigé en termes de volume, il se démarque cependant par sa diversité.

En comparaison avec 2012 et ses chiffres de fréquentation record sur les marchés étrangers (144,1 millions d’entrées) grâce au succès exceptionnel de The Artist, Les Intouchables, et Taken 2, l’année 2013 marque un ralentissement pour les films français qui totalisent à l’international  50,8 millions d’entrées. Plusieurs tendances positives viennent néanmoins tempérer le bilan. Les recettes d’exportation engrangées s’élèvent par exemple à 165,4 M€ en 2013 et restent supérieures à la moyenne des dix dernières années.

De même, les territoires d’exportation continuent de se diversifier. D’abord, on dénombre 12 longs métrages français, au budget entre 5 et 10 millions, exploités sur plus de 20 territoires (chiffre largement supérieur à la moyenne de la décennie qui est de 5 titres). Aussi, pour la deuxième année consécutive la part de la zone Asie dans les entrées des films français à l’étranger augmente, représentant 16,8 % en 2013. La Chine est pour la première fois le deuxième marché d’export des films français en termes d’entrées : avec 5,2 millions d’entrées pour 7 films distribués. La fréquentation du cinéma français en Chine progresse ainsi de 9,2 % de 2012 à 2013.

Les coproductions internationales, qui participent au rayonnement culturel à l’étranger, restent nombreuses (43% de l’ensemble des films français agrées). Et en 2013 les investissements étrangers dans les films français représentent 271.78 M€ et se diversifient également. Là aussi la Chine, confirme son statut de marché à fort potentiel en investissant 24,3 M€, soit un montant près de 7 fois supérieur à celui de 2012 et, pour la première fois, elle se classe 3ème dans le rang des pays en termes d’apport en coproduction dans les films français.

Mais l’Europe de l’Ouest, demeure la première zone de coproduction cinématographique : sur les dix premiers pays en termes d’apport en coproduction sur les films français en 2013 on trouve sept pays européens. L’Europe de l’Ouest reste également le principal marché du cinéma français à l’exploitation en salles.   « Le cinéma participe à la création d’une identité européenne », témoigne Zelda Martin, Membre du Parlement des Jeunes européens.

D’ailleurs, d’après une autre étude récente du CNC, l’offre de films européens non français à la télévision en France atteint en 2013 son niveau le plus haut depuis 2005 : 412 titres. Certes, cette percée est à nuancer face à la prédominance des films français et américains qui occupent  respectivement 39,7% et 38,2% des diffusions.

 

Pour aller plus loin :

L’étude CNC L’exportation des films français en 2013, 7 novembre 2014

L’étude CNC La diffusion des films à la télévision en 2013, 30 octobre 2014

L’article de Zelda Martin, Membre du Parlement européen des jeunes : « Co-produire "européen" : quand le cinéma participe à la création d'une identité européenne », 3 novembre 2014

Focus

Formation au Moffou : un ingénieur du son lauréat de la Bourse RFI Ghislaine Dupont &...

7 novembre 2014

Le 2 novembre 2014, Sidi Mohamed Dicko a reçu la Bourse RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Cette bourse récompense chaque année, dans un pays d’Afrique, un(e) jeune journaliste et un(e) jeune technicien(ne) radio de moins de trente ans.

(+)
Focus

#JNDJ2014 : A la découverte des métiers des industries culturelles

19 novembre 2014

La Journée nationale des jeunes, rendez-vous annuel de mobilisation des entreprises au service de la jeunesse, a lieu le 20 novembre 2014. Partenaire de la JNDJ, Vivendi invite 70 élèves à une matinée de découverte des métiers des médias et des industries culturelles et propose un focus de cette Journée sur la webradio Vivoice.

(+)
Fermer Partager