En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Quinze cinéastes africaines filment « l’Afrique au féminin »

Focus
12 septembre 2014

D’un concours à  l’initiative de Canal+ Afrique et de Canal France International est née une série de documentaires qui met un coup de projecteur sur les réalisatrices africaines, diffusion en septembre.

L’émergence d’un cinéma africain francophone fait par les femmes remonte à plus de 40 ans comme le rappelait  un colloque en 2012 au Musée du Quai Branly et à la Bibliothèque Nationale de France. En 1972 sont  en effet  tournés Sambiganza, film de long métrage angolais de Sarah Maldoror, ainsi que le court métrage La Passante de la sénégalaise Safi Faye. Pourtant, encore aujourd’hui, les femmes africaines demeurent sous représentées dans les métiers de l’audiovisuel et ont très peu accès aux financements.

 « L’Afrique au féminin » s’inscrit dans ce contexte. Initié par Canal France International et par Canal+Afrique (filiale du groupe Canal+ présente dans plus de 20 pays du continent), « L’Afrique au féminin » est un concours de documentaires  lancé en 2013 auprès de jeunes réalisatrices  africaines sur le thème "Réussir aujourd'hui en Afrique". Quinze réalisatrices de treize pays d’Afrique subsaharienne ont finalement  été sélectionnées - sur plusieurs centaines de candidatures reçues - et ont pu bénéficier de formations d’aide à l’écriture et au montage, aux côtés de quatre experts de renom parmi lesquels Christine Cauquelin, ancienne Directrice des Documentaires de Canal+. Les onze meilleurs documentaires sont diffusés, du 1er au 12 septembre, sur Canal+ en Afrique et sont accessibles sur un site dédié

Ce projet a un triple objectif : encourager des femmes à s’engager dans la création audiovisuelle, soutenir des projets de cinéma africain et contribuer à la professionnalisation de la filière culturelle locale. « En Afrique il y a énormément de talents qui s’expriment mais souvent leur formation n’a pas été jusqu’au bout, une personne est souvent à la fois entrepreneur, réalisateur, acteur » affirme Françoise Le Guennou, Directrice des Relations Institutionnelles de Canal+ Afrique interviewée par Vivoice lors de l’émission « Afrique, culture et développement durable » (juillet 2014). « Aussi, ces talents ont-ils besoin d’avoir une case de diffusion de leurs œuvres dans de bonnes conditions. »

« L’Afrique au féminin » a permis de révéler ou de confirmer des talents, tels qu’Alexandra Amon, productrice et réalisatrice ivoirienne, qui vient de signer avec Canal+Afrique.  Et, le groupe va bientôt inaugurer A+, une chaîne entièrement réservée aux films, séries et programmes réalisés sur place par des talents africains, qui permettra à la chaîne de répondre à la demande croissante de contenus locaux. « A+ va entraîner et professionnaliser une filière, nous aurons ainsi de meilleurs films et ces films plairont davantage à nos abonnés » explique Françoise Le Guennou.  En définitive, accompagner l’effervescence du secteur culturel africain est aussi bien un enjeu de responsabilité sociétale et une source de performance économique. 

Pour aller plus loin :

L’intégralité de la série « L’Afrique au féminin » sur le site de Canal+Afrique

Les portraits des réalisatrices 

Le podcast de l’émission « Afrique, culture et développement durable», Vivoice, 3 juillet 2014

Afrique : la culture, un filon à exploiter, notre article du 17 février 2014

Le colloque « Les réalisatrices africaines francophones : 40 ans de cinéma, 1972-2012 », musée du Quai Branly et la Bibliothèque nationale de France, 23 et 24 novembre 2012

Focus

Le cinéma, passerelle culturelle à l’heure de Deauville et du TIFF

12 septembre 2014

En France se tient le 40e festival du cinéma américain de Deauville et outre-Atlantique le plus grand festival d’Amérique du Nord qu’est le Festival de Toronto (TIFF) met à l’honneur les films français. Ici et là le cinéma comme passerelle culturelle transatlantique.

(+)
Chiffres clés

Festivals de musique : 23% de hausse de fréquentation cet été en France

10 septembre 2014

La saison des festivals, véritable phénomène de société, est terminée. A travers une infographie détaillée, Télérama dresse le bilan de la fréquentation des festivals de musiques actuelles (rock, chanson, électro, rap) de l’été 2014.

(+)
Fermer Partager