En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

"Réévaluer la valeur de la culture au-delà des indicateurs du PIB" : un séminaire ENCACT en partenariat avec Vivendi

Focus
21 octobre 2014

L’ENCATC (réseau européen partenaire associé de l’UNESCO et observateur auprès du Comité Directeur de la Culture du Conseil de l’Europe) organise un séminaire à Paris, le 22 octobre, sur la culture et sur la création de valeur qu’elle engendre; création de valeur qui n’est pas mesurée par les indicateurs de richesse traditionnels tels que le PIB.

Si le potentiel économique des industries culturelles et créatives est largement reconnu  - dans l’Union Européenne elles représentent 3,3% du PIB et ­6,7 millions d’emplois -  on assiste à une prise de conscience accrue des bienfaits divers et variés que les industries créatives peuvent avoir au-delà de l’économie en général, à la fois à l’échelle de la société et des individus. Dans ce cadre, l’objet du séminaire ENCATC, soutenu par le programme Europe Créative de la Commission Européenne, sera de proposer de nouvelles méthodes pour évaluer la contribution spécifique de la culture au bien-être et au développement durable.

Les lacunes du PIB comme outil de mesure du développement avaient déjà été soulevées par l’Assemblée Générale des Nations Unies dans sa Résolution 65/309 (« Happiness : towards a holistic approach to development »), ainsi que par les travaux de la Commission Stiglitz-Sen-Fitoussi. Concernant le secteur culturel et créatif plus en particulier, les impacts sociaux ont ensuite été pris en compte par de nouveaux indicateurs « post PIB » même si les indicateurs de développement humain restent difficiles à mesurer par leur nature même, indirecte et intangible. Un challenge pour les sciences sociales, au cœur du débat.

Aux côtés d’autres intervenants du secteur culturel (éducateurs, chercheurs, législateurs, gestionnaires et opérateurs culturels), Vivendi, qui dès 2003 a défini la culture comme l’un des enjeux stratégiques de sa politique de responsabilité sociétale, présentera son projet pilote de reporting intégré pour évaluer l’impact des investissements dans la diversité culturelle sur la création de valeur du groupe.  Ce projet s’inscrit dans une action de longue haleine, qui a vu entre autres Vivendi promouvoir la création, en 2010,  d’un groupe de travail sur les indicateurs culturels avec des représentants des institutions internationales (Unesco, OCDE, Commission européenne…) et du secteur privé.

Vous pouvez suivre les débats toute la journée sur notre compte twitter @CulturesWith ainsi que sur le compte @ENCATC (#BeyondGDP).

 

Pour aller plus loin 

Le programme du séminaire et le papier de cadrage (en anglais)

Notre article « Culture et création de valeur : le reporting intégré pour le secteur des médias » (24 septembre 2014)

Le projet pilote de reporting intégré de Vivendi (en anglais)

Focus

Rencontres Cinématographiques de Dijon : régulation numérique et financement de la...

15 octobre 2014

Du 16 au 18 octobre 2014 se tiendra à Dijon la 24ème édition des Rencontres Cinématographiques où près de 600 professionnels du cinéma (cinéastes, producteurs, distributeurs, exploitants, mais aussi représentants des chaînes télévision, d’Internet et des pouvoirs publics) se rencontrent pour échanger et débattre à propos des enjeux actuels dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel.

(+)
Focus

"La RSE donne le ton" avec Agnès Bricard

23 octobre 2014

Le 23 octobre Agnès Bricard, Présidente d’honneur du Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-comptables et Présidente de la Fédération femmes administrateurs ,  était l'invitée de l'émission "la RSE donne le ton" de la webradio Vivoice. 

(+)
Fermer Partager