En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Yves Ubelmann

15 janvier 2016
« Notre travail participe vraiment à un dialogue culturel entre des spécialistes scientifiques d’abord mais aussi plus généralement entre des peuples, qui sont simplement curieux de voir leur propre patrimoine ou le patrimoine des voisins »

Architecte numérique au service du patrimoine, Yves Ubelmann détaille sa mission : numériser les sites archéologiques pour préserver notre mémoire collective et révéler toute la richesse des civilisations. «Quand nous allons reconstruire le site de manière photoréaliste, finalement que fait-on ? On va recréer un territoire virtuel mais pour le coup cette fois-ci accessible à tous. Nous essayons de développer des sites virtuels pour que tout le monde puisse se rendre compte finalement de la richesse de notre patrimoine  », déclare le fondateur d’Iconem, une start-up qui sollicite les nouvelles technologies pour explorer notre passé. De l’Afghanistan à la Syrie, nombre de sites archéologiques sont très difficiles d’accès ou menacés quand ils n’ont pas déjà été détruits. L’exploitation des nouvelles technologies 3D va permettre leur reconstruction virtuelle. Ainsi le temple de Bêl démoli par Daech a pu être reconstitué visuellement grâce à l’assemblage de divers documents de Palmyre réalisés au cours des siècles (dessins d’architectes, aquarelles anciennes de voyageurs ou photos de touristes) et rassemblés au sein d’un même modèle virtuel 3D.  « On a donc pu en sortir une vision dynamique et beaucoup plus complète que la vision qu’on en avait avant, même en étant sur place » précise Yves Ubelmann dans cette interview.

Pour aller plus loin :

L’interview métier d’Yves Ubelmann

Le projet Syrian heritage : la plus grande base de données archéologiques en 3D pour sauvegarder le patrimoine syrien menacé

Zahia Ziouani

20 octobre 2015 Chef d'orchestre

«  La musique classique n’appartient pas à une catégorie de personnes, c’est un patrimoine musical qui doit être partagé par tous »  

(+)

Ibrahim Maalouf

30 mai 2016 Musicien compositeur

« J’ai pas l'impression de mélanger de manière volontaire les cultures arabe et occidentale : si je vais chercher profondément dans mes envies artistiques, c'est naturellement qu'il y a ces deux cultures-là qui s'expriment »

(+)
Fermer Partager