En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Nekfeu

Connu d’abord comme un des membres du collectif 1995, bande d’amis et rappeurs du sud de Paris à l’origine de l’album Paris Sud Minute (Victoire de la Musique 2014 dans la catégorie musiques urbaines), Nekfeu, avec son premier album en solo le bien nommé Feu !,  enflamme les salles de concert, les critiques et la Toile incarnant, résolument, la relève du rap français. 

Feu !  est l’album de tous les records en 2015 : meilleur démarrage de vente d’albums digital de l’année, record historique du lancement d’un premier album rap sur iTunes, artiste le plus écouté sur la plateforme musicale de streaming Spotify, disque de platine etc. Le premier opus solo de Nekfeu a la particularité de refléter ses influences variées, hors des cultures urbaines. Au détour de l’album, sur des titres comme « Le Horla », « Risibles amours » ou « Martin Eden » on croise de grands noms de la littérature, mais aussi de la chanson française (Gainsbourg) ou du rap (IAM). Retour sur les inspirations croisées d’un premier disque qui révèle l’ouverture d’un jeune talent du rap singulier.

+

Nekfeu en quelques mots

Ken Samaras, de son vrai nom, est né en 1990 à la Trinité et a passé son enfance dans la région de Nice avant de rejoindre le 15ème arrondissement de Paris avec sa famille en 2001. Le rappeur, qui a choisi comme nom d’artiste le verlan de « fennec », surnom qu’il a conservé de ses années collège, a fait ses armes au sein de groupes de la nouvelle scène de rap français comme S-Crew, 1995, 5 Majeur et l’Entourage. Il excelle dans l’art de la "battle" et se distingue par son sens de la formule.

En juin 2015, il sort son premier album solo Feu ! (Polydor –Universal Music France). Ce premier album est un immense succès critique et public (avec plus de 170 000 albums vendus et six millions de téléchargement sur les plateformes de streaming), auréolé de la Victoire de la musique 2016 du Meilleur album de musique urbaine.

Début décembre 2016 Nekfeu clôture son « Feu ! Tour » par une date à Bercy. Pendant ce concert évènement, il annonce devant une salle comble la sortie d’un nouvel album surprise. Cyborg bat des records de vente et devient, avec 100 000 exemplaires vendus, disque de platine en seulement deux semaines.

La musicalité, les textes ciselés et le « flow » (débit) percutant laisse entrevoir la large palette des influences du rappeur. Nekfeu a puisé son inspiration dans les débuts du rap français des années 1990 ( IAM, Salif, etc.) mais aussi dans la chanson française ( il cite notamment Gainsbourg). Mais surtout MaupassantKundera ou Jack London s’invitent sur le rap de celui qui a passé sa jeunesse au milieu des livres et sait manier les mots avec brio. 

Fermer Partager