En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Astor Piazzolla (1921-1992)

16 mars 2013
Pendant ses années d'études à la Royal Academy of Music, Milos découvre le répertoire d'Astor Piazzolla, compositeur et bandonéoniste argentin très apprécié par le musicien monténégrin et ses collègues "peut être parce que sa musique donnait le sentiment d'échapper à la rigoureuse formation classique", dit-il.

Une idée pour découvrir Piazzolla

Formé entre l'Argentine natale, New York et la France, Piazzolla a été à l'origine d'un renouveau dans le tango avec la création d'un style novateur, appelée « tango nuevo », métissant le tango traditionnel avec des influences de la musique classique et du jazz. Le disque Piazzolla: 40 obras fondamentales propose une sélection du vaste répertoire du musicien, composé aussi bien de reprises de mélodies populaires (comme « La Cumparsita », composée par l'Uruguayen Gerardo Matos Rodríguez en 1917) que d'œuvres originales de Piazzolla, compositeur extrêmement prolifique.

Deux classiques du tango nuevo, « Libertango » et « Oblivion », sont par ailleurs à l'honneur de Latino, le dernier album de Milos : ce dernier livre une interprétation passionnée de « Libertango » dans cette vidéo.

Fermer Partager