En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Bach (1685 - 1750)

Dans ses films, Martin Scorsese a recours aux grands airs classiques. De After Hours (1986) à Casino (1995) la musique de Bach nourrit l’œuvre de Scorsese.

Une idée pour découvrir Bach

Le compositeur allemand Johann Sebastian Bach est un grand maître de la musique baroque qui a crée un corpus d'œuvres très vaste s'appliquant à une pluralité de genres et d'instruments (orgue, clavecin, violoncelle, etc), réservant une place importante à la musique sacrée.
A ce titre, son œuvre monumentale la Passion selon Saint Matthieu composée en 1727 est  un oratorio (genre musical dramatique, généralement sacré, non représenté pour solistes, chœurs et instruments) qui retranscrit les derniers instants de la vie de Jésus Christ, de son dernier repas à sa crucifixion. Scorsese, dans son film Casino (1995), fait retentir le chœur final de la Passion selon Saint Matthieu dès la scène d’ouverture au moment où Sam « Ace » Rothstein (Robert de Niro) met la clé de contact dans la serrure de sa voiture et elle explose.

Le réalisateur américain réserve sans cesse à ses anti-héros un destin christique, faisant de la faute et de l’expiation des éléments constitutifs de ses films. « Crucifixion » est  d’ailleurs une des thématiques traitées dans l’exposition Scorsese à la Cinémathèque française.

Fermer Partager