En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Boby Lapointe (1922-1972)

28 avril 2014

Boby Lapointe est de ces chanteurs qui savent jouer avec les mots - un genre que Juliette affectionne. A ses débuts, Juliette interprétait ses chansons dans les piano-bars et restaurants de Toulouse.

Une idée pour découvrir Boby Lapointe

Né à Pézenas en 1922, Boby Lapointe est un « ovni » dans le paysage musical des années 1960. Admirateur de l’écrivain français Raymond Queneau, il s’est rendu célèbre pour ses chansons aux textes humoristiques qui foisonnent de jeux de mots. Si de son vivant, il peina à rencontrer le succès, ses morceaux sont aujourd’hui devenus de véritables classiques.

Ode aux calembours, l’album Les 50 plus belles chansons reprend la quasi totalité du répertoire de Boby Lapointe - qui n’a écrit qu’une soixantaine de chansons au cours de sa carrière. « La maman des poissons » que l’on apprend aujourd’hui dans les écoles ou le célèbre morceau « L’Hélicon » y figurent. Dans son premier album, ¿Qué tal ? (1991) Juliette lui rend hommage en interprétant une reprise de son titre « Sentimental Bourreau ».

Fermer Partager