En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Dinah Washington (1924 – 1963)

La diva du jazz de Chicago est connue pour ses « torch songs », ses chansons d’amour au ton mélancolique. Asaf Avidan, songwriter du sentiment amoureux et de ses variations, puise son inspiration dans le recueil de Dinah Washington.

Une idée pour découvrir Dinah Washington

Dinah Washington est née le 29 août 1924 en Alabama mais a grandi à Chicago où elle débute le chant. Dès le plus jeune âge, elle se fait remarquer pour son talent précoce : elle intègre une chorale de Gospel dont elle prend rapidement la direction,  jouant du piano dans les églises et remportant des concours. Mais elle préfère vite les clubs de jazz de Chicago aux églises, se détournant du gospel pour exceller dans le rythm ‘n’ blues, le blues et le jazz. Par sa voix remarquable, elle s’impose vite comme the « Queen of the blues ». Morte prématurément à l’âge de 39 ans, Dinah Washington connaîtra une carrière fulgurante : star montante à Harlem, icône de la communauté noire, ses disques connaissent un grand succès. Elle demeure l’une des voix les plus exceptionnelles des années 1950.

Avec sa version de « What A Diff’rence a Day Makes » elle remporte un Grammy Award en 1959 dans la catégorie meilleure interprétation Rhythm & Blues et le titre devient un hit.

Fermer Partager