En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Enrico Macias Né en 1938

A la question « Quelle est votre première influence musicale ? », Indila répond « Enrico Macias » (source : interview accordée à  Sacha Reins, Paris Match, 27 mars 2014 ). Idole de sa mère ce chanteur, qui a bercé toute son enfance, est pour Indila une signature vocale incontournable et une présence lumineuse, créateur d’une musique sans frontières.

Une idée pour découvrir Enrico Macias

C’est en Algérie où il est né et a grandi, baignant dans la musique judéo-arabe, qu’Enrico Macias a appris la guitare. Pendant la guerre d’Algérie, en 1961, il traverse la Méditerranée pour venir s’installer en France. Après avoir  chanté en première partie d’un concert de Gilbert Bécaud, son interprétation de la chanson « Adieu mon pays » à la télévision fait de lui le symbole de l’exil des Pieds-Noirs.  Loin de se limiter à incarner le chanteur de la mélancolie du pays perdu, Enrico Macias se revendiquera comme un citoyen du monde aux chansons universelles.

En 2012 Enrico Macias célébrait ses 50 ans de carrière avec Venez tous mes amis ! un album reprenant ses titres phares en duo,  parmi lesquels   « L’oriental » avec Khaled.

Fermer Partager