En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Francis Poulenc (1899 – 1963)

Monument du répertoire lyrique français,  Francis Poulenc est l'un des compositeurs de prédilection de Patricia Petibon. Elle admire notamment chez le compositeur la capacité de créer des œuvres mêlant gaité et gravité.

Une idée pour découvrir Poulenc

Compositeur et pianiste, Poulenc est très actif dans les milieux de la création musicale française de la première moitié du XXe siècle. Membre du Groupe des six (un groupe de jeunes compositeurs constitué autour de Jean Cocteau entre 1916 et 1923), Poulenc s'attache souvent à illustrer musicalement des textes de poètes et écrivains de son époque, tels que Guillaume Apollinaire, Paul Eluard et Jean Cocteau lui-même.
Le musicien a été l'auteur d'une œuvre très diversifiée, qui rassemble opéras, œuvres pour piano, musique de chambre, musique sacrée, mais aussi des près de 200 mélodies (pièces pour voix et piano) aux sonorités proches de la chanson, qu'il compose tout au long de sa vie.

Patricia Petibon ne cesse de parcourir les nombreuses facettes du répertoire de Poulenc.  Elle a réuni les interprétations de trois œuvres religieuses dans l'album Poulenc - Stabat Mater, Gloria et Litanies à la Vierge noire, dont cette vidéo propose des extraits. Les mélodies sont, quant à elles, à l'honneur de l'album La Belle excentrique paru en septembre 2014 (écoutez « Voyage à Paris », composée sur un poème d'Apollinaire). 

Sur scène, Patricia Petibon a interprété à plusieurs reprises le Dialogue des carmelites, opéra sur livret de Bernanos autour de l'histoire vraie de religieuses guillotinées à l’époque de la Révolution française. La soprano a revêtu les traits de Sœur Constance, puis  de Blanche de la Force  (on peut l'écouter dans cet extrait des répétitions de l’opéra au Théâtre des Champs-Elysées lors de la mise en scène par Olivier Py en 2013).

Fermer Partager