En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Isaac Albéniz (1860-1909)

16 mars 2013
Le compositeur espagnol Isaac Albéniz a joué un rôle majeur dans la vocation de Milos. A l'âge de 8 ans, le père de Milos fait entendre à ce dernier un disque où le guitariste Andrés Segovia (dont des enregistrements sont proposés ici) jouait magiquement « Asturias », l'une des compositions les plus célèbres d'Albéniz, écrite originalement pour le piano. C'est en écoutant ces notes que le déclic de Milos pour la guitare s'est opéré.

Une idée pour découvrir Albéniz

Pianiste et compositeur, Albéniz fut le pionnier, dans la musique espagnole entre 19ème et 20ème siècle, de la redécouverte de motifs d'inspiration populaire, notamment andalous.

Plusieurs créations d'Isaac Albéniz sont à l'honneur de Mediterraneo, le premier album de Milos publié avec Deutsche Grammophon dans lequel l'artiste monténégrin parcourt les influences musicales à la fois de l'Est et de l'Ouest de la Méditerranée qui ont marqué son univers. Y figurent notamment « Sevilla » (dont Milos dit qu'elle est « si incroyablement fascinante que j'ai toujours envie de danser »), « Granada » (« cela me rappelle la chaleur et le sel de la Méditerranée ») et bien sûr « Asturias », l'œuvre qui ouvre le clip de l'album, suivie par des morceaux des compositeurs Enrique Granados et Carlo Domeniconi.

 

Miloš Karadaglic plays Albéniz, Tárrega and others (Trailer)

 

Fermer Partager