En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Ismaël Lo Born in 1956

Parmi les sources d’inspiration d’Indila figure  Ismaël Lo, chanteur d’une musique qui trouve ses racines notamment en Afrique – lui-même étant un artiste ouvert sur le monde et aux inspirations variées.

Une idée pour découvrir Ismaël Lô

Ismaël Lô est né en 1956 d’une mère nigérienne et d’un père sénégalais, dans une famille où le frère est un féru de soul américaine et où l’on fabrique des guitares pour jouer entre cousins.  Après avoir été repéré à la télévision, pendant plusieurs années il fera partie de la formation Super Diamono,  célèbre orchestre au Sénégal. Il poursuivra ensuite sa carrière solo, accompagnant ses chansons d’une guitare et d’un harmonica ce qui lui vaudra le surnom de « Bob Dylan » africain.  Il revisite ainsi le mbalax sénégalais créant une musique, unique en son genre, qui allie mélodies mandingues –peuple de l’Afrique de l’ouest, folk, soul et rythm’n’blues. C’est avec sa ballade acoustique « Tajabone », tout en sobriété, qu’il se fait connaître du grand public dans les années 1990 et devient une figure emblématique de la chanson sénégalaise au même titre que Youssou N’dour.

Jammu Africa est une compilation de ses meilleurs titres. On y retrouve « Tajabone » (que le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar retiendra pour la bande-son de son film « Tout sur ma mère »), un duo avec l'Anglaise Marianne Faithful ("Without blame") et d’autres chansons inédites.

Fermer Partager