En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Jack London (1876-1916)

C’est notamment hors des cultures urbaines et dans la littérature que Nekfeu puise son inspiration. Le titre d’ouverture  de son album Feu !, « Martin Eden» rend hommage au héros du roman éponyme de Jack London.  

Une idée pour découvrir Jack London

Né en 1876 à San Francisco, Jack London a été élevé dans un ranch et connaît une enfance de misère. Son tempérament aventureux le pousse à s’embarquer comme mousse à l’âge de quinze ans. Dans sa jeunesse, il exercera toute sorte de métiers pour subsister. De pêcheur d’huître à garde-côte en passant par chasseur de phoques ou encore chercheur d’or.  Cette dernière expérience au Klondike lui inspirera son premier roman et succès, l’Appel de la forêt (1903).  Une évocation de l’univers rude des chercheurs d’or du Grand Nord. Installé dans la ville d’Oakland en Californie pour se consacrer à la littérature, l’auteur de Croc-blanc ne cessera de voyager en terre inconnue allant même jusqu’à entreprendre un tour du monde en bateau, le rêve d’une vie.

Martin Eden, raconte l’histoire d’un ouvrier qui fait fortune en tant qu’écrivain tombant amoureux d’une jeune fille issue de la bourgeoisie et pour qui l’ascension sociale n’est pas synonyme de bonheur. Le roman, à fortes résonnances autobiographiques, est considéré comme le chef d’œuvre de Jack London. Nekfeu dit s’identifier à ce personnage de roman autodidacte qui décide de s’instruire pour conquérir une aristocrate et voit son destin basculer avec le succès. 

Fermer Partager