En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Jamie Cullum Né en 1979

Parmi les influences de Gregory Porter figure l’anglais Jamie Cullum, prodigue du jazz, avec qui il a repris le titre «  Don’t Let Me Be Misunderstood » enregistré pour la première fois  par Nina Simone en 1964.

Une idée pour découvrir Jamie Cullum

Né dans une famille de musicien, Jamie Cullum se passionne très tôt pour la musique, et tous les styles musicaux. Il joue de la guitare dès ses 8 ans avant de passer au chant piano. Son frère aîné, sa plus grande influence musicale, l’amène à découvrir l’univers du jazz dans lequel il évoluera sans pour autant s’y limiter. 

Jamie Cullum adolescent écume les piano-bars de Paris, où il demeure plusieurs mois, et de son Angleterre natale avant de se produire sur des scènes de plus en plus prestigieuses, soutenu par la BBC Radio 2. Twentysomething (2003), son tout premier album, est un triomphe et s’écoule à plus de deux millions d’exemplaires à travers le monde.

Ce jeune prodige est aussi connu pour ses reprises au-delà des frontières du jazz, comme celle du tube de Rihanna «  Don’t stop the music ».

 

Fermer Partager