En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Miriam Makeba (1932-2008)

Parmi les grands artistes africains, Denise cite Miriam Makeba comme une source d’inspiration majeure.

Une idée pour découvrir Miriam Makeba

Née en 1932 à Johannesburg en Afrique du Sud, Miriam Makeba est considérée comme étant une des voix légendaires du continent africain et une figure de la lutte contre l’apartheid.

Celle qu’on surnomme Mama Africa se fait d’abord connaître en tant que chanteuse du groupe sud africain The Manhattan Brothers, notamment lors de leur tournée aux Etats-Unis en 1959, pays où elle s’exilera déchue de sa nationalité. En 1962, elle enregistre le titre  « Pata pata », inspirée d’une danse de township, qui deviendra un tube mondial – repris notamment par Sylvie Vartan (« Tape Tape », 1980).

Miriam Makeba sera la première femme noire à recevoir, en 1965, un Grammy Award, prix partagé avec le chanteur Harry Belafonte. Elle ne pourra revenir en Afrique du Sud, son pays natal, qu’après la libération de Nelson Mandela en 1990. Ses textes en tswana, zhoxa ou zoulou prônent la paix, la liberté et une Afrique unie, l’album Mama Africa (2011) rassemble ses chansons les plus illustres.

Fermer Partager