En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

New York

Martin Scorsese, enfant, avait pour habitude d’observer la rue de sa fenêtre au 253, Elizabeth Street en plein cœur du quartier de Little Italy. Et c’est de la rue, de la ville de New York, que l’inspiration jaillit : il y tournera quatorze films.

Une idée pour découvrir New York

A l’occasion de l’exposition Scorsese, la Cinémathèque française a imaginé une carte interactive « Martin Scorsese, histoires de New York » pour voyager dans les décors des quatorze films new-yorkais du maître.

Film après film, Martin Scorsese s’éloigne un peu plus du quartier de son enfance Little Italy pour raconter toute entière sa ville et son histoire. Il plante les décors de Who’s That Knocking at My Door (1967), son film de fin d’études, et Mean Streets (1973) dans l’univers familier de Little Italy. Ses premiers œuvres autobiographiques donnent à voir son quartier, ses bandes et la violence urbaine filmé à hauteur d’épaule dressant le portrait des Italo-Américains. Italianamerican (1974), prolonge l’aspect autobiographique de ses précédents films sous forme d’une entrevue avec ses parents où ils évoquent la Sicile et Little Italy dans l’appartement familial d’Elizabeth Street.Taxi Driver (1976) marque un nouveau tournant par une plongée dans un New York gangréné par la drogue et la prostitution, montrant une ville tentaculaire de Park Avenue, à Colombus Circle en passant par les environs de Times Square. A travers La valse des pantins (1982) la ville se fait  cannibale et sa masse grouillante met en relief l’isolement des personnages. Dans After Hours (1985) il filmera le quartier de Soho tandis que pour Les Affranchis (1990) sa caméra se déplace à Brooklyn et sa périphérie. Le Loup de Wall Street (2013), lui, comme son nom l’indique se déroule à Wall Street et dans les quartiers huppés de Long Island.

Fasciné par l’histoire de sa ville il se fera aussi historien en reconstituant le New York du XIXè siècle à Cinecitta pour Le Temps de l’Innoncence (1991) ou encore Gangs of New York (2002), épopée relatant l’histoire originelle de la ville.

Crédits : Martin Scorsese, New York, New York, 1977. Martin Scorsese Collection, New York.

Fermer Partager