En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Nina Simone (1933-2003)

La musique de Norah Jones s’inscrit dans le sillage de la « Grande Prêtresse de la Soul » Nina Simone. 

Une idée pour découvrir Nina Simone

Eunice Kathleen Waymon, de son vrai nom est née en 1933 en Caroline du nord. Dès le plus jeune âge, enfant prodige, elle chante et joue dans l’église de sa mère, pasteur méthodiste. Suite au refus de l’Institut Curtis de lui accorder une bourse d’études – très certainement pour cause de préjugés raciaux –elle choisit la voie de la musique. Nina Simone, nom de scène en référence à l’actrice Simone Signoret, se fait repérer par une maison de disques dans un club de Philadelphie. Son premier titre « Loves you Porgy » enregistré en 1959 est aussi son premier succès.

Par sa voix inimitable et la charge émotionnelle de ses chansons, Nina Simone devient une interprète majeure de sa génération. Sa version du  titre « Sinnerman » qu’elle avait pour habitude de chanter à la fin de ses concerts et qui figure sur l’album Pastel Blues (1965) a grandement contribué à la rendre célèbre. Elle se réapproprie ce standard des églises gospel, dont elle a appris les paroles enfant, pour en proposer une reprise rythmée et sublimée qui supplantera l’original. 

Fermer Partager