En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Rameau (1683 – 1764)

Dès ses débuts avec le chef d’orchestre américain, William Christie, le parcours de Patricia Petibon la ramène régulièrement vers le répertoire de Jean-Philippe Rameau, compositeur majeur de l’époque baroque en France. 

Une idée pour découvrir Jean-Philippe Rameau

Compositeur, organiste et théoricien de la musique, Rameau excellait dans les œuvres lyriques, et en particulier dans le genre de l’opéra-ballet. Dans son album Nouveau Monde, qui puise dans le répertoire du 17e siècle, Patricia Petibon livre son interprétation de deux extraits d’un chef d’œuvre de l’opéra-ballet composé par Rameau: Les Indes Galantes (1735). L’œuvre se compose de quatre « entrées », des actes qui explorent le thème de l’amour dans des contrées lointaines. L’interprétation de Patricia Petibon à l’Opéra de Paris, sous la baguette de William Christie, habillée en native d’Amérique et fumant le calumet sur scène est restée célèbre (ici un extrait de cette mise en scène proposé par medici.tv).

Exotique, ludique et flamboyant, l’opéra-ballet Les Indes Galantes est un exemple parfait de la vivacité et de la variété de couleurs offertes par le baroque français, ce qui faire dire à Patricia Petibon que la musique baroque « bouge, swingue, c’est très rock and roll ! » (livret de l'album Rosso).



Fermer Partager