En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

Diversité culturelle et développement durable : même défi ?

2 juillet 2013

Pour la Convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, la diversité culturelle est un « ressort fondamental du développement durable ». Pour mieux comprendre les liens qu’entretiennent diversité culturelle et développement durable dans l’industrie musicale, la webradio Vivoice a donné la parole à Pascal Nègre, membre du Comité exécutif d’Universal Music Group présent dans plus de 60 pays.

Pour Pascal Nègre, à la tête d’Universal Music France, Italie, Moyen-Orient et Afrique, la diversité culturelle irrigue la stratégie même d’une maison de disques. Contrairement aux idées reçues, un producteur de musique se doit d’investir dans des genres musicaux différents et de découvrir et accompagner les nouveaux talents afin de satisfaire tous les goûts (« il n’y a pas le public, il y a les publics » souligne Pascal Nègre) et s’installer dans la durée. « Mon métier fondamental n’est pas de cueillir la fleur de l’année » explique-t-il. « Au contraire, si je peux utiliser la métaphore du jardinier, c’est de semer des arbres qui vont vivre pendant des centaines d’années. Voici notre vocation de maisons de disques, et là on est en plein dans une logique de développement durable ».

Le travail de valorisation que Universal Music effectue sur son catalogue d’artistes est un autre exemple parlant. Pour Pascal Nègre, interviewé par Marjorie Paillon, ce travail relève de la responsabilité d’une maison de disques vis-à-vis des générations présentes et futures qui doivent pouvoir accéder aux chefs d’œuvre du patrimoine musical. Un enjeu sociétal mais aussi économique, puisque « le catalogue d’Universal représente grosso modo un tiers de son chiffre d’affaires ».

Réécoutez le podcast de l’émission du 1er juillet 2013 avec Pascal Nègre :

Fermer Partager