En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies « tiers » ou technologies similaires destinés à identifier et analyser vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer le cas échéant ces traceurs, nous vous invitons à cliquer ici.
Pour poursuivre votre navigation sur ce site, cliquez sur «» pour Continuer et/ou poursuivez votre navigation.

« Startupeuses : la place des femmes dans le numérique », émission spéciale Vivoice

16 décembre 2016

Seules 15% des start-ups du numérique ayant levé des fonds en 2015, ont à leur tête une fondatrice d’après StartHer,  et selon une étude de Syntec Numérique (mars 2016), uniquement 33% des professionnels du numérique en France sont des femmes. Vivoice, la webradio RSE de Vivendi, a invité des professionnel.le.s et femmes du secteur du numérique à échanger sur la féminisation, encore trop faible, d’un secteur jeune et en pleine expansion. 


 Réécoutez le podcast de l’émission du 15 décembre 2016 et ses invités (de gauche à droite photo ci-contre) : Marie Camier Theron, fondatrice du collectif Les Internettes, qui vise à mettre en valeur les femmes vidéastes sur YouTube ; Anne-Bénédicte Damon, psychologue clinicienne, auteure de Toutes les princesses n’aiment pas le rose Coline Debayle, fondatrice et CEO d’Artipsstart-up qui revisite l’histoire de l’art ; la journaliste Martine Robert (Les Echos) ; Pascale Thumerelle, directrice de la RSE de Vivendi Rebecca Amsellem, docteur en économie et fondatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses  et Benjamin Carlier, responsable du Tremplin à Paris & Co, l’agence de développement économique et d’innovation de Paris.

« 
Il faut valoriser le fait que la mixité augmente la performance des entreprises »
, Benjamin Carlier (Le Tremplin, Paris & Co)
   
 « Les journalistes ont un rôle central à jouer dans la représentation des femmes dans les médias »
, Rebecca Amsellem (Les Glorieuses)
Fermer Partager